Tous, Blog, Eotips, Candidat, Candidature

Pour postuler à une offre par e-mail, il est plutôt commun d’envoyer un CV et une lettre de motivation en pièce jointe. Mais avez-vous pensé au pitch mail ? Avec lui, plus de lettre de motivation en annexe, tout se passe dans le corps de l’e-mail !

1. Plus efficace qu’une lettre de motivation ?

Les lettres de motivation sont-elles en perdition ? Par souci d’efficacité, les recruteurs sont de moins en moins nombreux à prendre le temps télécharger la pièce jointe, de l’ouvrir et de lire son contenu.

Pour pallier ce problème, le pitch mail peut être un procédé alternatif à essayer. À l’inverse de la lettre de motivation, celui-ci apparaît directement dans le corps du mail. De ce fait il sera automatiquement vu dès l’ouverture par le recruteur.

2. Un pitch mail percutant

Inclure votre « lettre de motivation dans le mail » requiert un minimum de détails. Ne vous cantonnez pas au simple message annonçant votre CV en pièce jointe. Le pitch rendra votre mail plus percutant.

Souvenez-vous qu’il doit être relativement court et clair : la concision est la clé.

De plus, il est important de prêter attention aux fautes d’orthographes. Vous pouvez demander à un tiers de relire votre pitch pour ne laisser passer aucune erreur.

3. Comment construire votre pitch mail ?

Le format du pitch mail est assez court. Cependant, le fait qu’il ne soit pas dans dans le format d’une lettre en pièce jointe ne signifie pas qu’il faille négliger sa mise en page.

Sa construction doit être travaillée avec un souci de clarté et de fluidité pour attirer et conserver l’attention du lecteur. Retenez ces points essentiels :

  • Aérez les paragraphes,
  • Utilisez une typographie sobre et lisible,
  • Écrivez au présent, avec des phrases courtes.

Concernant le fond de votre pitch mail, mettez-vous à la place du recruteur. Posez vous les questions auxquelles il souhaite trouver des réponses : qu’est-ce que ce candidat peut m’apporter ? Qu’a-t-il réalisé ? Pourquoi devrais-je l’embaucher lui, plutôt qu’un autre ?

4. Démarquez-vous

Ne vous contentez pas de lister vos précédentes expériences, mais expliquez ce qu’elles vous ont apportées. Détaillez vos mises en pratique et vos contributions les plus fortes. Vous n’avez que quinze lignes maximum pour vous exprimer.

Vous pouvez même les appuyer en joignant certaines de vos réalisations pour apporter des preuves et vous démarquer.

Dans la formulation, restez vous même. C’est votre personnalité que vous dévoilez.

5. Concluez de manière percutante

Dans tout écrit, même les plus courts, la conclusion est aussi importante que l’introduction. Elle doit être percutante pour marquer l’esprit de votre lecteur. Essayez par exemple d’amener une ouverture, en posant une question qui va donner envie au recruteur de collaborer avec vous.

6. Comment saluer le recruteur ?

Même si le pitch est moins formel que la lettre de motivation, vous devez saluer le recruteur de manière respectueuse. Pour cela, il est inutile de reprendre des formulations de politesses sans fin remplies de superlatifs. Vous pouvez très bien y parvenir en faisant court.

Mais alors, quelle formule utiliser ? Dans ​cet article de C-Marketing, un tableau récapitule les formules de conclusion que vous pouvez utiliser dans un e-mail en fonction de votre degré de familiarité avec l’interlocuteur :

7. Optimisez votre signature mail

La signature mail est le dernier élément de votre pitch que verra le recruteur. Il convient donc de la détailler et d’y faire figurer toutes vos coordonnées, à l’instar d’une carte de visite. Percevez-la comme ​un outil de votre marque personnelle.

Gardez une mise en page simple, qui ne risque pas d’être déformée, et donc illisible, d’un service de réception à un autre. Vous pouvez ajouter en sus de votre Prénom Nom votre numéro de téléphone, votre identifiant Skype, un lien vers votre profil LinkedIn et votre portfolio si vous en avez un.

Maintenant, si vous devez répondre à une annonce d’emploi, vous sentez-vous prêt à tenter le pitch mail ?