Tous, Blog, Santé

Image

En moyenne, nous passons l’équivalent de deux mois par an assis(e) derrière un bureau. Cette position statique peut, à la longue, sur-solliciter certaines parties du corps et révéler des douleurs. Par conséquent, il est essentiel de s’installer correctement pour les éviter et se sentir bien.

Un espace où on se sent bien mentalement est souvent un espace de travail rangé. Physiquement, il est aussi ergonomique. L’objectif est d’améliorer votre qualité de vie au travail en évitant d’aggraver certaines douleurs de votre corps ou d’en obtenir des nouvelles.

Les risques

Mal installer son bureau, c’est risquer des TMS (Troubles Musculo Squelettiques) qui sont des douleurs aux coudes, aux poignets ou aux cervicales, des migraines, ou encore des tendinites. Ils représentent 80% des maladies causées par le travail. Ces TMS peuvent devenir handicapants et douloureux. C’est le cas des tendinites qui correspondent à des douleurs qui durent pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois.

Pour limiter ces risques, de nombreux équipements existent comme ceux que nous nous apprêtons à citer. Vous penserez peut-être que les équipements cités ci-dessous vous coûteront cher mais ils sont pris en charge par votre employeur dans le cadre de votre QVT (qualité de vie au travail).

Limiter le mouvement des cervicales

Pour parer les TMS, il est essentiel de reposer les cervicales et donc d’en limiter les mouvements. Pour cela, vous pouvez changer l’utilisation de votre téléphone grâce aux kits mains libres, aux écouteurs ou aux casques pour les appels téléphoniques. Ces outils vous permettront de préserver vos cervicales mais aussi vos coudes et vos bras. Ces objets vous permettront de ne pas avoir de tendinite.

Il existe aussi des portes documents qui peuvent être installés à côté de votre ordinateur, ce qui vous donnera la possibilité de limiter les mouvements de tête de haut en bas et donc de protéger vos cervicales.

 

Le siège

Depuis l’enfance, on nous dit de bien nous asseoir et pourtant c’est une règle très peu respectée. Il est bien évidemment important d’être assis(e) au fond de son siège pour rester bien droit(e) et réduire les problèmes dorsaux. Il est conseillé de ne pas croiser les jambes et de toucher les pieds à terre. Si vous êtes trop petit(e), vous pouvez poser un repose-pied pour pouvoir toucher le sol. Installez-vous confortablement dans vos sièges quitte à placer des coussins pour être à la bonne hauteur. Il est aussi important de choisir un siège ergonomique adapté à votre taille et à la nature de vos tâches.

L'ordinateur

Toujours dans l’optique de modérer les mouvements de cervicales, votre écran d’ordinateur doit être en face de vous et votre regard doit atteindre le haut de l’écran. La distance entre vos yeux et votre écran doit être égale à la longueur de votre bras. Il est préférable d’utiliser un clavier et une souris dissociés de votre écran. Cela vous donnera la possibilité de rapprocher vos outils de travail près de votre corps et donc de reposer vos épaules.

Pour tout cela, il est possible d’acheter un support d’ordinateur mais sinon des livres peuvent aussi être utiles pour augmenter la hauteur de votre ordinateur. Vous pouvez acheter un pointeur central qui se pose devant le clavier et qui remplace la souris. Mais des souris ergonomiques sont aussi disponibles, elles sont utilisées pour empêcher les tendinites et les douleurs au poignet ou au coude.

 

La fatigue visuelle

Pour limiter la fatigue visuelle, il existe des lunettes à filtres de lumières bleus qui permettent d’anéantir l’accès des lumières qui fragilisent l’œil. Positionnez-vous dans un endroit bien éclairé, vos yeux se fatiguent plus dans un endroit sombre. Réglez les paramètres d’affichage de votre ordinateur, la luminosité ou encore la taille de caractères pour limiter les déplacements de votre tête.

Mais l’idéal est surtout d’exercer les micro-pauses. Toutes les 20 minutes, exercez des micro-pauses de 20 secondes où vous ne regardez plus votre ordinateur mais l’horizon et les personnes autour de vous, cela permettra de reposer vos yeux. Pensez aussi pendant vos heures de travail à cligner volontairement les yeux afin de les dessécher. N’oubliez pas non plus d’effectuer vos vraies pauses habituelles.

Il est essentiel, en plus d’appliquer ces conseils, de bouger. Vous ne devez pas rester successivement six ou huit heures sur une chaise, réalisez des pauses pour vous étirer et vous reposer. Cela peut être intéressant de varier les positions, travailler debout à certains moments de la journé. Travailler dans un bureau n’est peut-être pas aussi physique qu’un travail manuel mais votre cerveau et votre corps se fatiguent et il est important d’en prendre soin.