Tous, Blog, Entretien d'embauche, Eotips, Candidat, Candidature

Image

L’entretien d’embauche a pour objectif de vérifier si les compétences et la personnalité du candidat sont en adéquation avec le poste à pourvoir dans votre entreprise. Vous êtes déjà passé(e) par-là lorsque vous avez postulé à votre poste actuel, donc vous le savez : cette étape peut être source de stress, surtout pour une personne réservée. Pour en découvrir plus sur son profil et sur ses motivations, vous devez instaurer un climat de confiance et le mettre à l’aise dès le début de l’entretien.

1. Expliquez le contexte de l’entretien au candidat

Tout d’abord pensez au contexte dans lequel va se dérouler l’entretien. En effet, la salle dans laquelle le candidat passera son entretien lui donnera un aperçu des locaux et de l’ambiance de l’entreprise. Choisissez un endroit lumineux, calme et n’hésitez pas à proposer une boisson.

 

Ensuite, pour favoriser l’échange avec un candidat, vous pouvez reformuler le contexte de l’entretien en parlant de l’entreprise, de l’équipe, puis parler de la durée et de l’objectif de l’entretien.

Avec une personne réservée, encore plus qu’avec un autre candidat, il faut humaniser l’échange et le rendre moins formel et moins intimidant pour le candidat. Vous devez faire preuve d’authenticité et de bienveillance pour gagner la confiance de votre interlocuteur et l’inciter à se livrer sur son parcours professionnel et ses motivations.

2. Présentez-vous

Vous avez déjà indiqué au candidat, au téléphone ou par e-mail, les interlocuteurs qui seront présents lors de l’entretien. Pour le mettre davantage en confiance, vous pouvez désormais expliquer plus en détail votre rôle au sein de l’entreprise ainsi que ceux des personnes présentes. De cette façon, le candidat saura exactement à qui il s’adresse. Ensuite, proposez-lui de se présenter à son tour pour en savoir plus sur lui. En effet, l’objectif est que l’entretien prenne la forme d’un échange plutôt que d’un interrogatoire.

3. Exprimez-vous clairement

Posez vos questions de façon claire et précise. Si vous formulez une question mais qu’aucune réponse ne suit, essayez de la tourner différemment ou d’expliquer où vous souhaitez en venir. Vous pouvez parler dans le jargon du secteur mais veillez à demander de temps en temps si tout est clair, et s’il y a besoin de préciser ou d’expliquer certaines choses. Les gestes d'auto-contact ou le regard fuyant sont par exemple des signes de stress. Si vous les repérez, adaptez votre approche et votre discours.

4. Invitez le candidat à présenter son parcours professionnel

Pour se détacher de l’enjeu de l’entretien, vous pouvez inviter le candidat à présenter son parcours professionnel, pour le guider n’hésitez pas à lui poser des questions, telles que :

  • « Pouvez-vous me donnez une situation dans laquelle vous avez fait preuve d’initiative ? »
  • « Pouvez-vous me parlez d’une expérience professionnelle dont vous êtes particulièrement fier(e) ? »
  • « Quelles stratégies avez-vous mises en œuvre pour atteindre vos objectifs ? »

Ce type de questions permettront au candidat de se lancer dans son récit.

5. Échangez sur son savoir-être et sur sa personnalité

Si le candidat reste réservé malgré tout, vous pouvez parler de ses centres d’intérêt et de ses éventuelles passions pour détendre l’atmosphère et en apprendre plus sur lui. Ainsi, ce type de questions peuvent être posées :

  • « Dans quelles circonstances vous sentez-vous le plus à l’aise ? »
  • « Y a-t-il une personnalité qui vous sert de modèle dans la vie ? »
  • « Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ? »

Mis à part pour les postes qui demandent une grande aisance relationnelle, comme les rôles commerciaux par exemple, être réservé n’est pas forcément un problème. Par ailleurs, avec le temps, ces personnes seront sans doute beaucoup plus à l’aise au sein de leur équipe si celle-ci est accueillante. Montrez-vous donc à l’écoute du candidat et encouragez-le ! Vous pourriez découvrir un grand potentiel derrière une apparente timidité. Si l’entretien s’est bien déroulé, vous pouvez lui faire faire le tour des bureaux et l’informer sur les prochaines étapes du processus de recrutement.